Contact

Guide des droits et des démarches administratives

Mineur étranger né en France : titre d'identité républicain (TIR)
Fiche pratique

Le titre d'identité républicain (TIR) permet à certains étrangers mineurs résidant en France de voyager et prouver leur identité. La personne qui exerce l'autorité parentale sur l'enfant doit en faire la demande et présenter un certain nombre de justificatifs. Le document est remis et éventuellement renouvelé ou restitué en préfecture ou en sous-préfecture.

L'enfant âgé de moins de 18 ans, né en France de parents étrangers autorisés à séjourner régulièrement en France, peut bénéficier d'un titre d'identité républicain.

L'ensemble des nationalités est concernée, y compris celles de l'Espace économique européen (EEE).

Attention
ce titre ne concerne pas le mineur bi-national, français et d'une autre nationalité, puisqu'il peut bénéficier d'une carte nationale d'identité ou d'un passeport.

Le titre d'identité républicain permet au mineur étranger de prouver son identité pour un certain nombre de démarches.

Il l'autorise également, après un voyage à l'étranger, à revenir en France ou aux frontières extérieures de l'Espace Schengen sans avoir besoin de visa. Il atteste la régularité du séjour du mineur en France.

Le titre d'identité républicain doit être accompagné d'un document de voyage (passeport dans la plupart des cas) en cours de validité, dès lors que le jeune circule hors de France.

La demande doit être faite par la personne qui exerce l'autorité parentale.

Elle est effectuée au moyen d'un formulaire cerfa n°11203*02, remis sur place.

Le demandeur doit se présenter en personne, accompagné de l'enfant bénéficiaire.

Préfecture

Site internet

Sous-préfecture

Site internet

Attention
il n'est pas possible d'effectuer les démarches dans certaines sous-préfectures.

Préfecture de police de Paris - Service des titres de séjour

Site internet

  • Formulaire cerfa n°11203*02, remis sur place,

  • le livret de famille ou, à défaut, un extrait d'acte de naissance du mineur avec filiation,

  • des justificatifs de la résidence habituelle du mineur en France (par exemple certificats de scolarité),

  • un document justifiant de la régularité du séjour des parents ou, en cas de séparation, de l'un d'entre eux,

  • les documents attestant que le parent exerce l'autorité parentale,

  • 2 photos du mineur,

  • des timbres fiscaux ordinaires pour un montant de 45 €,

  • éventuellement, 1 enveloppe timbrée au tarif en vigueur et libellée à vos nom et adresse.

L'original et une photocopie des documents sont exigés.

Dans tous les cas, se renseigner auprès de sa sous-préfecture ou de sa préfecture avant de se déplacer.

La 1ère délivrance, le renouvellement ou la fourniture de duplicata d'un titre d'identité républicain donne lieu au paiement d'une taxe de 45 € . Elle se règle par timbres fiscaux ordinaires.

Cette taxe n'est pas due pour la demande déposée pour :

  • le mineur qui possède la nationalité d'un pays de l'EEE ou suisse,

  • ou le mineur non européen dont l'un des parents a la nationalité d'un pays de l'EEE ou suisse.

Le demandeur du titre d'identité républicain doit venir le retirer en compagnie de l'enfant bénéficiaire.

À savoir
si la préfecture ou la sous-préfecture n'a pas répondu dans un délai de 2 mois, la demande de titre d'identité républicain est refusée.

Le titre d'identité républicain est valable 5 ans.

Il est renouvelable, dans les mêmes conditions que sa première délivrance, jusqu'à la majorité de l'enfant.

Le titre d'identité républicain doit être restitué en cas d'acquisition de la nationalité française avant la majorité.

Pour en savoir plus

Pays de l'Espace économique européen (EEE) - 30.06.2016

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède

Modifié le 12/11/2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr