Contact

Guide des droits et des démarches administratives

Première étape de la demande d'asile : enregistrement en préfecture
Fiche pratique

Depuis la frontière

Si vous venez en France pour demander l'asile, vous devez vous adresser aux autorités de police aux frontières pour leur signaler puis effectuer des démarches en préfecture pour faire enregistrer votre demande et obtenir un droit au séjour en France. Vous ne pouvez pas directement saisir l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Une fois votre demande enregistrée, vous pouvez saisir l'Ofpra.

Si vous souhaitez entrer en France pour demander l'asile, vous devez l'indiquer

  • à la police aux frontières du port, de l'aéroport ou de la gare de votre arrivée

  • ou, si vous êtes arrivé sur le territoire par un autre moyen, à la préfecture compétente en matière d'asile la plus proche de votre lieu d'arrivée.

Vous êtes alors informé sans délai, dans une langue que vous êtes supposé comprendre :  

  • de la procédure de demande d'asile,

  • de vos droits et obligations,

  • des aides dont vous pouvez bénéficier pour présenter votre demande.

Vos empreintes sont relevées (sauf si vous avez moins de 14 ans) pour vérifier que votre demande d'asile ne relève pas d'un autre pays européen.

Si ces autorités ne peuvent pas prendre immédiatement une décision sur votre demande en fonction des documents que vous produisez ou des informations que vous leur donnez, vous êtes placé en zone d'attente pendant le temps strictement nécessaire à l'examen de votre demande.

Un visa de régularisation de 8 jours vous est délivré par décision du ministre de l'intérieur. Avant l'expiration de ce visa, vous devez vous présenter à la préfecture de la région (sauf exceptions) où vous comptez résider afin de : 
  • faire enregistrer votre demande,

  • recevoir une attestation de demandeur d'asile,

  • faire votre demande à l'Ofpra.

Lorsque vous êtes placé en zone d'attente, des agents détachés de l'Ofpra vont vous entendre pour savoir votre demande relève d'un autre État ou si elle est fondée. Une demande est considérée comme infondée si les déclarations du demandeur permettent de déterminer qu'il n'encourt manifestement aucun risque dans son pays (motifs économiques par exemple). Toute personne intervenant en zone d'attente peut signaler la vulnérabilité d'un demandeur aux responsables de la zone. Il peut s'agir d'un mineur, d'une personne ayant fait l'objet de torture physique ou psychologique... Les responsables de la zone doivent procéder aux ajustements nécessaires à cette vulnérabilité. Si vous êtes d'accord, ils doivent signaler cette vulnérabilité aux agents de l'Ofpra lesquels doivent à leur tour en informer l'autorité administrative qui a décidé de votre placement en zone d'attente. La décision finale d'admission ou de refus d'entrée en France est prise par le ministre de l'intérieur.
Vous êtes informé dans une langue que vous êtes supposé comprendre. Un visa de régularisation de 8 jours vous est délivré par décision du ministre de l'intérieur. Avant l'expiration de ce visa, vous devez vous présenter à la préfecture de la région (sauf exceptions) où vous comptez résider afin de : 
  • faire enregistrer votre demande,

  • recevoir une attestation de demandeur d'asile,

  • faire votre demande à l'Ofpra.

Information Vous êtes informé dans une langue que vous êtes supposé comprendre. Une copie du rapport de votre audition avec les agents de l'Ofpra vous est remise. Motifs de refus Votre demande d'entrer sur le territoire français peut être refusée pour plusieurs motifs :
  • si votre demande d'asile relève d'un autre pays européen en application du règlement dit Dublin II,

  • si vous présentez une menace pour l'ordre public,

  • si votre demande d'asile est manifestement abusive ou frauduleuse,

  • si votre demande est irrecevable (asile accordé par un autre pays, pas d'éléments nouveaux pour une nouvelle demande...),

  • si votre demande est manifestement infondée (dépourvue de cohérence ou de crédibilité).

Recours Si vous faites l'objet d'un refus d'entrée en France au titre de l'asile, vous pouvez en demander l'annulation au président du tribunal administratif compétent pour l'endroit où vous vous trouvez.  Vous devez déposer votre recours dans les 48 heures de la notification du refus. Vous pouvez demander le concours d'un interprète et être assisté d'un avocat (désigné d'office si vous n'en avez pas). Le tribunal a 72 heures pour rendre sa décision. Durant cette période, vous ne pouvez pas être renvoyé vers un autre pays. Si le tribunal rejette votre recours, vous pouvez former un appel dans les 15 jours devant le président de la cour administrative d'appel. Toutefois, à la différence du premier, cet recours n'est pas suspensif. 
  • Tribunal administratif
  • Cour administrative d'appel
  • La préfecture compétente pour recevoir votre demande d'asile est déterminée selon le département de votre domicile ou selon le lieu où vous arrivez en France.

    Cette démarche en préfecture est obligatoire avant toute saisine de l'Ofpra et concerne autant l'étranger mineur que l'étranger majeur.

    Il convient de s'adresser à la préfecture dont dépend votre département de résidence.

    Départements

    Préfecture compétente

    Alpes-Maritimes, Var

    Alpes-Maritimes (Nice)

    Alpes-de-Haute-Provence, Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Haute-Corse, Corse-du-Sud, Vaucluse.

    Bouches-du-Rhône (Marseille)

    Calvados, Manche, Orne.

    Calvados (Caen)

    Côte-d'Or, Nièvre, Yonne

    Côte-d'Or (Dijon)

    Doubs, Jura, Haute-Saône, Territoire de Belfort

    Doubs (Besançon)

    Gironde, Dordogne, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques

    Gironde (Bordeaux)

    Haute-Garonne, Ariège, Aveyron, Gers, Hautes-Pyrénées, Lot, Tarn, Tarn-et-Garonne

    Haute-Garonne (Toulouse)

    Aude, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales

    Hérault (Montpellier)

    Ille-et-Vilaine, Côtes-d'Armor, Finistère, Morbihan

    Ille-et-Vilaine (Rennes)

    Drôme, Isère, Haute-Savoie, Savoie

    Isère (Grenoble)

    Loire-Atlantique, Mayenne, Vendée

    Loire-Atlantique (Nantes)

    Cher, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret

    Loiret (Orléans)

    Maine-et-Loire, Sarthe

    Maine-et-Loire (Angers)

    Marne, Ardennes, Aube, Haute-Marne

    Marne (Châlons-en-Champagne)

    Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Vosges

    Moselle (Metz)

    Pas-de-Calais (à l'exception de l'arrondissement de Calais)

    Nord (Lille)

    arrondissement de Calais

    Pas-de-Calais (Calais)

    Aisne, Oise, Somme

    Oise (Beauvais)

    Puy-de-Dôme, Allier, Cantal, Haute-Loire

    Puy-de-Dôme (Clermont-Ferrand)

    Bas Rhin

    Bas-Rhin (Strasbourg)

    Haut Rhin

    Haut-Rhin (Colmar)

    Ardèche, Ain, Loire, Rhône

    Rhône (Lyon)

    Saône-et-Loire

    Saône-et-Loire (Mâcon)

    Paris

    Préfecture de Police de Paris

    Seine-Maritime, Eure

    Seine-Maritime (Rouen)

    Seine-et-Marne

    Seine-et-Marne (Melun)

    Yvelines

    Yvelines (Versailles)

    Vienne, Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres

    Vienne (Poitiers)

    Haute-Vienne, Corrèze, Creuse

    Haute-Vienne (Limoges)

    Essonne

    Essonne (Evry)

    Hauts-de-Seine

    Hauts-de-Seine (Nanterre)

    Seine-Saint-Denis

    Seine-Saint-Denis (Bobigny)

    Val-de-Marne

    Val-de-Marne (Créteil)

    Val-d'Oise

    Val-d'Oise (Cergy-Pontoise)

    Préfecture

    Site internet

    Préfecture de police de Paris

    Site internet

    Faites la recherche de la préfecture compétente, qui n'est pas forcément celle située dans votre département.

    Vous devez fournir :

    • les indications relatives à votre état civil et, éventuellement, à celui des membres de votre famille qui vous accompagnent,

    • tout document justifiant que vous êtes entré régulièrement en France ou, à défaut, toute indication sur les conditions de votre entrée en France et vos itinéraires de voyage depuis votre pays d'origine,

    • 4 photos d'identité,

    • l'indication de l'adresse où il est possible de vous joindre si vous en avez une.

    À savoir
    vous n'êtes pas obligé, à ce stade de vos démarches, de fournir un justificatif de domicile.

    La préfecture est tenue d'enregistrer votre demande d'asile dans un délai de 3 jours ouvrés (ce délai est porté à 10 jours en cas d'arrivée massive de demandeurs d'asile).

    Elle vous délivre à cette occasion un document d'information : 

    • sur les droits et obligations des demandeurs d'asile en France,

    • et les organisations susceptibles de vous apporter une assistance juridique ou de vous informer sur vos conditions d'accueil en France (logement, santé...).

    Lorsque la demande d'asile est présentée par un mineur isolé, le procureur de la République, avisé immédiatement par la préfecture, lui désigne sans délai un administrateur ad hoc. Cette personne assiste le mineur et assure sa représentation dans le cadre des procédures relatives à la demande d'asile.

    La mission de l'administrateur ad hoc prend fin dès qu'une mesure de tutelle est prononcée.

    Une fois votre demande enregistrée, la préfecture vous remet 2 types de documents :

    • l'un pour que vous puissiez séjourner légalement en France

    • et l'autre pour faire votre demande d'asile.

    La préfecture vous délivre, sauf exception, une attestation de demandeur d'asile qui n'est valable que sur le territoire français.

    Elle remet aussi ce document aux membres de votre famille qui vous accompagnent.

    Ce document est valable 1 mois pour vous permettre de déposer votre demande d'asile auprès de l'Ofpra.

    Pour vous permettre de séjourner plus longtemps en France de manière légale, vous devez en demander le renouvellement dès que vous avez déposé votre dossier auprès de l'Ofpra.

    Vous devez présenter la lettre de l'Ofpra attestant de l'enregistrement de votre demande.

    La préfecture peut refuser de vous délivrer l'attestation de demandeur d'asile :

    • si vous présentez une nouvelle demande de réexamen après un refus définitif d'une 1re demande,

    • si vous faites l'objet d'une décision définitive d'extradition vers un État autre que votre pays d'origine ou d'une décision de remise sur le fondement d'un mandat d'arrêt européen ou d'une demande de remise par une cour pénale internationale.

    La préfecture vous remet également un formulaire de demande d'asile. Vous avez 21 jours pour déposer votre dossier à l'Ofpra.

    Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra)

    Site internet

    Sur le territoire français

    Si vous êtes déjà sur le territoire français en situation irrégulière ou avec un titre de séjour pour un autre motif que l'asile, vous pouvez faire une demande d'asile.

    Si vous êtes déjà sur le territoire français en situation irrégulière ou avec un titre de séjour pour un autre motif que l'asile, vous pouvez aussi faire une demande d'asile.

    La préfecture compétente pour recevoir votre demande d'asile est déterminée selon le département de votre domicile ou selon le lieu où vous arrivez en France.

    Cette démarche en préfecture est obligatoire avant toute saisine de l'Ofpra et concerne autant l'étranger mineur que l'étranger majeur.

    Il convient de s'adresser à la préfecture dont dépend votre département de résidence.

    Départements

    Préfecture compétente

    Alpes-Maritimes, Var

    Alpes-Maritimes (Nice)

    Alpes-de-Haute-Provence, Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Haute-Corse, Corse-du-Sud, Vaucluse.

    Bouches-du-Rhône (Marseille)

    Calvados, Manche, Orne.

    Calvados (Caen)

    Côte-d'Or, Nièvre, Yonne

    Côte-d'Or (Dijon)

    Doubs, Jura, Haute-Saône, Territoire de Belfort

    Doubs (Besançon)

    Gironde, Dordogne, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques

    Gironde (Bordeaux)

    Haute-Garonne, Ariège, Aveyron, Gers, Hautes-Pyrénées, Lot, Tarn, Tarn-et-Garonne

    Haute-Garonne (Toulouse)

    Aude, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales

    Hérault (Montpellier)

    Ille-et-Vilaine, Côtes-d'Armor, Finistère, Morbihan

    Ille-et-Vilaine (Rennes)

    Drôme, Isère, Haute-Savoie, Savoie

    Isère (Grenoble)

    Loire-Atlantique, Mayenne, Vendée

    Loire-Atlantique (Nantes)

    Cher, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret

    Loiret (Orléans)

    Maine-et-Loire, Sarthe

    Maine-et-Loire (Angers)

    Marne, Ardennes, Aube, Haute-Marne

    Marne (Châlons-en-Champagne)

    Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Vosges

    Moselle (Metz)

    Pas-de-Calais (à l'exception de l'arrondissement de Calais)

    Nord (Lille)

    arrondissement de Calais

    Pas-de-Calais (Calais)

    Aisne, Oise, Somme

    Oise (Beauvais)

    Puy-de-Dôme, Allier, Cantal, Haute-Loire

    Puy-de-Dôme (Clermont-Ferrand)

    Bas Rhin

    Bas-Rhin (Strasbourg)

    Haut Rhin

    Haut-Rhin (Colmar)

    Ardèche, Ain, Loire, Rhône

    Rhône (Lyon)

    Saône-et-Loire

    Saône-et-Loire (Mâcon)

    Paris

    Préfecture de Police de Paris

    Seine-Maritime, Eure

    Seine-Maritime (Rouen)

    Seine-et-Marne

    Seine-et-Marne (Melun)

    Yvelines

    Yvelines (Versailles)

    Vienne, Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres

    Vienne (Poitiers)

    Haute-Vienne, Corrèze, Creuse

    Haute-Vienne (Limoges)

    Essonne

    Essonne (Evry)

    Hauts-de-Seine

    Hauts-de-Seine (Nanterre)

    Seine-Saint-Denis

    Seine-Saint-Denis (Bobigny)

    Val-de-Marne

    Val-de-Marne (Créteil)

    Val-d'Oise

    Val-d'Oise (Cergy-Pontoise)

    Préfecture

    Site internet

    Préfecture de police de Paris

    Site internet

    Faites la recherche de la préfecture compétente, qui n'est pas forcément celle située dans votre département.

    Vous devez fournir :

    • les indications relatives à votre état civil et, éventuellement, à celui des membres de votre famille qui vous accompagnent,

    • tout document justifiant que vous êtes entré régulièrement en France ou, à défaut, toute indication sur les conditions de votre entrée en France et vos itinéraires de voyage depuis votre pays d'origine,

    • 4 photos d'identité,

    • l'indication de l'adresse où il est possible de vous joindre si vous en avez une.

    À savoir
    vous n'êtes pas obligé, à ce stade de vos démarches, de fournir un justificatif de domicile.

    La préfecture est tenue d'enregistrer votre demande d'asile dans un délai de 3 jours ouvrés (ce délai est porté à 10 jours en cas d'arrivée massive de demandeurs d'asile).

    Elle vous délivre à cette occasion un document d'information : 

    • sur les droits et obligations des demandeurs d'asile en France,

    • et les organisations susceptibles de vous apporter une assistance juridique ou de vous informer sur vos conditions d'accueil en France (logement, santé...).

    La préfecture relève vos empreintes (sauf si vous avez moins de 14 ans) et vérifie que votre demande d'asile ne relève pas d'un autre pays européen.

    Lorsque la demande d'asile est présentée par un mineur isolé, le procureur de la République, avisé immédiatement par la préfecture, lui désigne sans délai un administrateur ad hoc. Cette personne assiste le mineur et assure sa représentation dans le cadre des procédures relatives à la demande d'asile.

    La mission de l'administrateur ad hoc prend fin dès qu'une mesure de tutelle est prononcée.

    Une fois votre demande enregistrée, la préfecture vous remet 2 types de documents :

    • l'un pour que vous puissiez séjourner légalement en France

    • et l'autre pour faire votre demande d'asile.

    La préfecture vous délivre, sauf exception, une attestation de demandeur d'asile qui n'est valable que sur le territoire français.

    Elle remet aussi ce document aux membres de votre famille qui vous accompagnent.

    Ce document est valable 1 mois pour vous permettre de déposer votre demande d'asile auprès de l'Ofpra.

    Pour vous permettre de séjourner plus longtemps en France de manière légale, vous devez en demander le renouvellement dès que vous avez déposé votre dossier auprès de l'Ofpra.

    Vous devez présenter la lettre de l'Ofpra attestant de l'enregistrement de votre demande.

    La préfecture peut refuser de vous délivrer l'attestation de demandeur d'asile :

    • si vous présentez une nouvelle demande de réexamen après un refus définitif d'une 1re demande,

    • si vous faites l'objet d'une décision définitive d'extradition vers un État autre que votre pays d'origine ou d'une décision de remise sur le fondement d'un mandat d'arrêt européen ou d'une demande de remise par une cour pénale internationale.

    La préfecture vous remet également un formulaire de demande d'asile. Vous avez 21 jours pour déposer votre dossier à l'Ofpra.

    Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra)

    Site internet

    Modifié le 02/10/2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
    source www.service-public.fr