Contact

mardi, 13 décembre 2016 08:48

Un PADD, c’est quoi ?

Written by
Rate this item
(0 votes)

Un PADD, c’est quoi ?
Le Projet d'Aménagement et de Développement Durables (P.A.D.D.) a la charge dans un PLU de "définir les orientations générales des politiques d'aménagement, d'équipement, d'urbanisme, de paysage, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques".

Le conseil municipal de la commune de Croignon, par délibération du 01 septembre 2015, a décidé d’élaborer un nouveau projet de PLU. A travers la révision de son PLU, il entend élaborer et planifier une vision d’avenir à l’horizon 2030 qui réponde notamment à ses besoins en matière d’habitat, d’emplois et de services, tout en encadrant le développement urbain adapté à un objectif de croissance démographique limitée, compatible avec les capacités des infrastructures, des équipements et des réseaux existants, et avec la programmation de leur renforcement.

A cet effet, le conseil municipal a décidé de prescrire la révision générale du PLU dans le respect des principes définis par les articles L.101 et L.131-1 du code de l’urbanisme. Définis à partir de l’analyse du diagnostic territorial, les enjeux sont les suivants :

Préserver et valoriser le paysage communal et le patrimoine bâti. La commune souhaite maintenir une qualité de vie car Croignon est une belle commune rurale avec un aspect campagnard et un cadre rural et paysager. La ruralité et le cadre de vie sont donc à préserver :

 - Cibler les points particuliers du patrimoine architectural dont certains déjà repérés sur le PLU actuel. Sur ces maisons et bâtisses définies, une reconstruction non pas à l’identique mais « dans l’esprit ou dans l’aspect identique » est souhaitable, en donnant une certaine souplesse, pour ne pas décourager un investisseur, tout en respectant le patrimoine.

 - Confortement des espaces urbains les plus centraux et dotés en réseaux et équipements publics.

 - Maintenir les EBC existants et classer d’autres boisements.

 - Conserver et favoriser la richesse et la diversité écologique.

 - Conserver et favoriser la diversité et la richesse des paysages de l’Entre-Deux-Mers Nord.

 - Enrichir et valoriser le paysage en bordure de route en imposant ponctuellement des retraits d’implantation afin de créer des jardins devant les maisons et si nécessaire en conservant les fonds de jardin non constructibles.

 - Proposer des solutions opérationnelles à apporter à cette problématique dans les OAP. Elles pourront préalablement être étudiées avec les institutions concernées.

Développer le dynamisme du centre bourg. Le bourg présente une centralité marquée grâce à la convention d’aménagement de bourg, qui a permis la restauration de l’église, la construction de la nouvelle mairie, d’un point lecture, l’implantation d’un restaurant dans un bâtiment communal rénové ainsi que la création d’un espace public piétonnier, central et accessible.

Ce centre bourg est à conforter par :

 - Une recherche de solutions portant sur la mise en valeur et la requalification des espaces de stationnements et les circulations piétonnes.

 - La limitation du potentiel de développement urbain dans les hameaux en priorisant les zones à densifier.

Maîtriser le développement urbain afin d’assurer une mise en adéquation de l’offre d’équipement et de services. La commune souhaite maîtriser son urbanisation plus efficacementt. Elle dispose à ce jour d’un important potentiel constructible immédiatement en U et AU qui sera analysé afin d’en définir la pertinence au regard du projet de PLU. Le souhait de la commune est de maîtriser le développement de sa population afin de pouvoir la satisfaire en termes d’équipements et de services aujourd’hui disponibles :

 - Des zones 2AU seront éventuellement à créer afin d’étaler l’urbanisation dans le temps et feront l’objet d’OAP.

 - La maîtrise démographique est souhaitée avec un objectif d’environ 800 habitants d’ici à 2030, en concordance avec le SCoT.

 - Le développement économique et agricole est à maintenir et à améliorer et notamment la prise en compte de l’agro-écologie et la sauvegarde des sols agricoles.

 - La venue des bailleurs sociaux est à favoriser par l’acquisition foncière de terrains communaux.

Développer les mobilités douces et améliorer les voiries existantes :

 - Imaginer des circuits piétons/vélos permettant de joindre certains quartiers, zones d’équipement et services au centre bourg et à Camarsac (le long du Gestas, chemin des écoliers, etc.).

Préserver et restaurer les biodiversités et les continuités écologiques :

 - Prendre en compte les espèces patrimoniales et les corridors écologiques dans les projets d’aménagement.

 - Mettre en valeur auprès des scolaires et du grand public la richesse écologique de la commune par d’éventuelles acquisitions foncières (zone humide).

Read 283 times Last modified on mercredi, 21 décembre 2016 09:53

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.